accueil   à propos 

liens  

 

   guide radio      étrangères      radios du net            numérique      par la télé        autres ondes

 

 

   actu radio        dossiers          anciennes grilles      pubs tv            logothèque      radios disparues     dico radio      contact

 


 dossier

Martin

Interview réalisée en février 2006. A ce moment là, Martin était sur Fun Radio, dans la libre-antenne de Sophie.

 

 

NB : Cette interview a été entièrement faite par Sperol, ainsi que la plupart des photos. Merci à lui pour l'autorisation de les reprendre ici. Avec, en prime dans l'album photos, une petite visite guidée des studios de Fun Radio.

Bon bah, bonsoir Martin pour commencer !

Bonsoir

Première question : Bob Isa et Martin, le Martin Show, Max et maintenant plus rien pourquoi ?

Alors c'est pas plus rien, c'est que en fait y a trop de trucs et que comme je ne peux pas tout faire, et donc pour le moment je suis en train de choisir. Je vais peut être faire ci ou ça, comme tu le vois je travaille toujours à fun radio (il montre le logo derrière lui ndlr) mais là il y a beaucoup de changements. La par exemple il va y avoir de nouveaux trucs qui vont arriver, on est en train de relancer plein de trucs sur la radio aujourd'hui, je ne peux pas en parler

Est-ce que l'on peut en savoir plus sur ces petits trucs ?

Alors, non... Enfin si, il va y avoir notamment quelques petites conneries que je prépare pour chez Sophie le soir ou j'écris quand il y a des invités pour des quizs à la con par exemple, mais pour ce qui est de l'antenne il n'est pas exclu que je refasse des petits canulars de temps en temps, des petits appels crétins mais aussi de nouveaux trucs, de nouvelles rubriques qui pourraient venir soit le soir, soit aussi dans la journée pour qu'il y ait un peu de trucs tout le temps sur fun.

... pour renforcer cet esprit fun qui est parti depuis qu'Arthur a quitter la station ?

Non, je pense que l'esprit fun il était là avant Arthur, mais quand Arthur est arrivé il y avait l'esprit Arthur parce qu'il est énorme et c'est vrai qu'après il y a eu moins de délires, mais là ça repart !

Oui mais là ce qu'on regrette sur fun c'est que sur la case de l'après midi, il n'y a plus rien !

Oui, mais en même temps fun est une radio musicale donc si tu l'écoutes à part le matin et le soir en principe c'est pour avoir du son.

A propos du son tu n'a pas l'impression que Fun ment un peu quand elle sous entend que M Pokora c'est de la soul ?

Alors là si tu comptes sur ma culture musicale c'est très mal parti parce que M.Pokora c'est pop-star, donc je pars de popstar, les link up matt pokora, donc c'est pop c'est ça ? C'est des étiquettes, tu met ce que tu veux !

Parce que là Soul & Dance, ok pour Dance mais Soul ....

Soul parce que c'est un terme qui n'a pas encore été bien assimilé qui arrive comme le mot R'n'B, ou tu te disais au début : "R'n'B ca fait référence à des vieux trucs" mais après quand on te disais que "Tragedie c'est du R'n'B" là tu disais ok, mais c'est vrai qu'au début il y a cette phase d'adaptation parce c'est nouveau et que les gens découvrent un truc qu'ils ne connaissent pas encore.

Mais il y a un malaise chez les auditeurs qui ont du mal avec soul station et aussi certains artistes soul comme corneille qui ne passent plus du tout sur fun à part les matins du week-end avec JB !

Si tu le dis ...

T'as l'air de beaucoup écouter Fun ! (je fais du sens figuré, il ne comprend pas ndlr)

Ah non pas du tout ! Sérieux, le musical c'est pas trop mon truc c'est peut être pour ça qu'ils ne m'ont pas pris pour du musical juste pour la déconne.

Eh alors, tu écoutes quoi comme radio ?

Honnêtement, j'écoute beaucoup de disques, mais là j'écoutes beaucoup fun parce qu'il se passe beaucoup de trucs et que j'ai envie de voir comment ça évolue et qu'il y a beaucoup de choses qui sont mises en place. Mais sinon chez moi je n'écoute pas la radio et en caisse (voiture ndlr) c'est des sceuds (disques ndlr) aussi.

Parlons du passé maintenant, Bob et Isa encore des relations avec eux ?

Dans les deux cas très peu.

C'est de ta part ou de la leur ?

C'est réciproque ! Mais, il n'y a pas eu de volonté de briser un truc, mais c'est juste que ça c'est espacé parce que si tu veux, on était tout le temps ou on était ensemble, on s'entendait très bien et ça nous empêchait pas de nous voir à côté. Après on a continué à se voir un petit peu, mais là c'est un peu comme quand tu n'es plus dans la même classe qu'un de tes potes, je me suis refait de nouveaux amis.

Parlons un peu du martin show qui s'était terminé un peu brutalement en avril 2004...

Eh bien parce qu'il y avait quelqu'un qui arrivait, un certain Cauet et qu'entre Martin de Fun Radio et Cauet de partout, parce qu'il a fait un peu toutes les radios, je pense que je ne fais pas trop le poids.

Il y avait une période de transition entre ton émission qui s'est terminée vers le 20 avril et Cauet en octobre ?

(il réfléchit) Ah oui, c'est vrai,  pourquoi ? ... Très honnêtement que ce soit pour moi ou pour Franck, qui faisait le Caméléon à l'antenne et qui était aussi le producteur de l'émission et qui écrivait beaucoup de trucs. Mais en fait, donc vers avril, quand ça c'est terminé, soit il nous laissait continuer jusqu'au 3 juillet puis nous faire reprendre sur une autre case, ou chercher quelque chose ailleurs ce qui, en juillet, est impossible. Alors, on s'est vu à la direction, ils nous ont proposé soit de rester soit de partir, de réfléchir à d'autres trucs. Mais honnêtement, on est partis en parano sur le coup, on s'est dit que c'était bizarre qu'un patron nous laisse trois mois pour réfléchir. Un matin on va arriver ils auront fait nos cartons. Mais, c'était sincère puisque Franck (le Caméléon) a préféré partir et moi je me sentais bien à Fun donc je suis resté.

Et avec Max ?

Eh bien avec Max ça c'est super bien passé, parce qu'en fait la première fois que j'ai fait de l'antenne sur Fun c'était quand max était là le matin en 1999. Il venait de prendre le matin, moi je suis arrivé en tant que journaliste, puis Max est reparti le soir. Bob est arrivé le matin, moi j'étais là pour faire les flashs info, et puis petit à petit j'ai commencé à déconner, et ils m'ont dit qu'ils aimaient bien que je déconne et ils m'ont laissé le choix : soit je faisais mon boulot de journaliste, soit je faisais que de la déconne et plus du tout les infos et donc, basculer dans le côté animateur. Au final, j'ai toujours adoré la radio et toujours évolué dedans, et ce depuis le jour ou je me suis demandé ce que j'avais vraiment envie de faire après l'école. J'ai commencé comme beaucoup en stage, puis j'ai fait de la réalisation puis chroniqueur journaliste, animateur, auteur, et c'est cool parce que pour boucler la boucle comme tu disais au début ' maintenant plus rien ', mais c'est ça qui est intéressant en radio c'est qu'on voit ce qu'on entend, la partie émergée de l'iceberg, mais c'est un travail de toute une équipe et c'est ça qui est important. On touche à tout, quand je faisais mes appels crétins je les montais moi même donc j'ai appris à faire de la prod.

Donc au final 3 émissions, laquelle as-tu préféré ?

Je dirais la dernière. Pas celle avec Max, celle qu'il y a en ce moment parce que c'est celle qui va encore m'apporter des trucs, des surprises mais au final je ne garde pas beaucoup de choses du passé.Je me dis parfois que j'aurais du garder des canulars, des trucs comme ça. Mais au final on passe au truc d'après et on découvre des choses. Je m'excite très facilement !

Donc encore envie de rester à Fun et pour un petit bout de temps ?

Oui, sinon je ne serais pas là, honnêtement !

Tu as eu des propositions sur d'autres radios ?

Oui. D'autres radios m'ont proposé de venir. Une année j'ai reçu un appel et c'était un adjoint du directeur de la station et donc comme ils n'avaient pas mon numéro, ils ont été obligés d'appeler dans le bureau. Donc ils m'ont demandé moi, et une fois que le mec m'a eu il m'a demandé de confirmer que j'étais bien moi, et il parlait tout doucement de peur que quelqu'un d'autre entende ici à Fun alors que lui était seul dans son bureau. Il m'a dit de rappeler un célèbre directeur d'antenne en me donnant son numéro. Donc je l'ai rappelé par curiosité et parce-que je ne suis pas fermé et que je voulais savoir ce qu'ils avaient à me proposer. Mais voilà, moi j'étais bien à Fun et c'est d'ailleurs ce que je leur ai dit. Et ce qui est drôle c'est qu'ils m'ont fait le coup deux ans de suite.

Tu t'es surtout fait connaître par les appels crétins tu en as fait combien au total ?

Plusieurs centaines ! Je dirais... peut être 500.

Ces appels crétins t'ont aussi valu une notoriété un peu moins agréable auprès de la justice...

Au final, 3 plaintes, et je suis allé faire une déposition au commissariat trois fois et puis j'ai eu quelques entretiens avec un juge d'instruction, mais heureusement je n'ai jamais été condamné. Et même si avec les défis entre autres je suis un habitué des commissariats, le bureau du juge avec le greffier ce n'est pas la même chose et c'est beaucoup plus flippant...

Comment fais-tu pour trouver de l'inspiration dans tes appels crétins ?

En fait, je n'ai jamais d'avance. Ce n'est pas en cherchant une idée que je vais la trouver, mais plutôt à l'instinct : quand quelque chose me fait marrer, quand je suis sous ma douche, quand je lis un magazine...

Sur tous tes appels crétins en as-tu déjà fait deux sur le même sujet ?

Le même sujet exactement, non, mais des fois il y avait des séries. Par exemple, j'appelle un hôtel de ville et un hôtel de police pour réserver une chambre.

Et par exemple appelles-tu plusieurs hôtels de ville avant de trouver LE client ?

Oui, évidemment, sauf quand c'est fait en direct. Ce qui est rare et ce qui est bien c'est de se baser outre ma prestation sur celle de mon correspondant. Il faut trouver les bons clients qui sont soit d'une patience hallucinante, soit qui s'énervent dès les 10 premières secondes.

Est-ce qu'il y a un appel crétin parmi tous que tu retiendras à jamais ?

Je me souviens, comme des émissions de ceux que j'ai fait récemment. Si je cherche j'en retrouve plein, mais là ce qui va me revenir ça va être les trucs récents.

Tu as pendant un temps participé aux émissions d'Arthur, tu as encore des contacts avec lui ?

Non.

Tu es plutôt Arthur ou Cauet ?

(Il réfléchit)... Ca dépend.... Physiquement ? Euh... eh ben ... euh... Je vais donc mimer ma réponse puisque je vois que ce n'est pas clair (il se lève et commence à se dandiner et à danser). Je pense que tout le monde à compris ?

As-tu des projets avec Max ?

Justement, il faut que je le rappelle, mais je ne sais pas pourquoi.

Parlons du paysage radiophonique français (il fait le dégoûté). Donc aujourd'hui sur chaque nationale il y a un animateur star : Cauet sur Fun, Difool sur Skyrock...  Penses-tu qu'il y a une nouvelle génération d'animateur ?

J'ai un concept : on mettrait toute les radios à gagner dans un jeu de la française des jeux, et les gens gagneraient des radios qui auraient disparues.

Aimerais-tu être patron de radio ?

Quand je dis que j'aime tout faire à la radio, c'est tout ce qui concerne l'antenne. Tout ça ça me plait. En revanche le reste... Je n'ai pas d'ambition, et tant que je suis bien dans le milieu ou je suis, tout ira bien.

Et la télé ?

Eh bien non ça ne me passionne pas. J'avais fait à l'époque un truc avec Charly et Lulu pendant un an. A l'époque il m'avait sorti de la radio. Je faisais quelques petites séquences que je fabriquais moi-même. C'est une époque qui m'a vachement intéressé, mais la radio c'est vraiment mon truc, mon domaine. C'est moins lourd et plus réactif, on crée un univers plus axé sur l'imaginaire.

Es-tu d'accord que quand on fait un métier dans la médias on ne peut réussir qu'avec la passion ?

J'ai souvent entendu dire que la passion faut pas en faire ton métier, sinon ton métier ne sera plus ta passion. Mais oui pour moi il faut être passionné de radio pour en faire.

Et la vie privée de Martin ?

Je n'en ai pas ! J'ai commandé un lit et on m'a dit qu'il devait arriver la semaine prochaine.

Tu passes combien d'heures par jour à la radio ?

Beaucoup !! Plus que 35h. Ce que j'aime en radio c'est qu'on a pas de contrats à l'heure. Ce qui compte c'est que mon boulot soit fait, on te fait confiance.

C'est un métier relax ?

Non, c'est un métier de faux branleur. Il y a un côté "être dans l'urgence" Sinon, c'est payé combien...?

Il faut voir avec Morgan', merci Martin.

  
 

 

Copyright © RadioScope - http://www.radioscope.fr - Mentions légales